Conférenciers et formateurs 2018

Formateurs 2017

Sylvia GERMAIN

SGE Consulting

Consultante - Président SGE Consulting


Sylvia GERMAIN dispose de plus trente ans d’expérience en matière d’accès au marché des technologie de santé en Europe. Elle a initié sa carrière au Laboratoire Central des Industries Électriques et plus précisément au sein du GLEM (Groupement des Laboratoires d’Essais des Matériels de technique médicale) rebaptisé G-MED, organisme notifié français).  Elle reportait l’investigation technique d’imagerie médicale dans le cadre de l’homologation française auprès du Ministère de la Santé. Quinze ans après, elle a rejoint un cabinet de conseil international dans le département réglementaire en tant que Consultante Réglementaire/Clinique.  Elle a poursuivi son expertise en créant le département remboursement des produits de santé. Elle a dirigé ce département pendant près de quinze ans. Elle disposait d’une équipe multidisciplinaire spécialisée dans l’élaboration de stratégies de remboursement et de fixation des prix et dans la préparation des dossiers de remboursement pour l’Europe. En 2016, elle crée et dirige sa société de conseil spécialisée dans la réglementation d’accès au marché et remboursement des technologies innovantes.

En tant qu’experte dans le processus d’évaluation des technologies en lien avec les autorités de santé, elle a assisté de nombreuses entreprises de dispositifs médicaux dans l’obtention du remboursement et spécifiquement en France, l’un des marchés les plus difficiles d’accès en Europe.

En 2007, elle a été impliquée avec les premiers dispositifs dits « de rupture » avec le succès du remboursement transitoire des valves percutanées aortiques Corevalve. Elle a contribué également au remboursement de la prothèse rétinienne Argus II, intégralement prise en charge dans le cadre du « forfait innovation » selon l’article L-165 – 1 – 1 du Code de la Sécurité Sociale. Cette prise en charge a été annoncée en 2014 comme le premier remboursement dérogatoire (phase pilote en France) par Marisol Touraine, Ministre de la Santé. Elle a participé activement à la retenu du cœur artificiel Carmat dans le projet EUnetHTA SEED de 2014 qui impliquait l’expertise de plusieurs agences de santé européennes et ne comptait que 2 dispositifs médicaux sur les 9 projets sélectionnés.

Retrouvez-aussi